ACTUALITÉS - Rencontre - 24/04/17

Gauthier Decriem : De la salle de contrôle du terminal à la pelouse du stade de football d'Armbouts-Cappel

Tableautiste au terminal méthanier, Gauthier Decriem est aussi un passionné de football. Il pratique d'ailleurs cette activité dans le club de son village. Entre les postes au terminal, les entraînements et les matchs, la vie du jeune Armbouts-Cappellois de 35 ans est bien remplie. D'autant qu'il est aussi jeune père de famille, un rôle à côté duquel il ne veut surtout pas passer. Rencontre.

Gauthier Decriem a été embauché par Gaz-Opale en 2015 comme tableautiste. Un poste que le jeune homme, électrotechnicien de formation, a longtemps pratiqué à la raffinerie SRD de Dunkerque. « J'ai fait toute ma carrière dans cette entreprise », confie-t-il. « J'y ai été embauché dès la fin de mes études comme opérateur extérieur à la centrale vapeur. Puis, au bout de trois ans et demi, j'ai eu l'opportunité de devenir tableautiste, d'abord en salle de contrôle sur les unités de la centrale vapeur, puis sur les unités de raffinage des huiles et bitume. C'est un travail que j'ai tout de suite adoré ». Après six ans de pratique, il est promu chef de zone, un poste qu'il occupe quelques années, avant qu'un premier plan social ne vienne assombrir ses perspectives professionnelles chez SRD. « Je savais que j'étais susceptible d'être licencié. J'ai donc commencé à regarder les offres d'emploi et c'est comme cela que j'ai vu l'annonce pour des postes de tableautiste chez Gaz-Opale. Compte tenu de mon expérience professionnelle, j'ai tout de suite postulé », explique Gauthier Decriem. Les entretiens se passent bien et en 2015, le jeune homme est embauché. « J'étais vraiment heureux car le terminal, à l'époque, était encore en chantier. J'étais conscient que ce n'était pas courant dans une vie professionnelle de participer à la mise en route d'un projet industriel de cette envergure », apprécie-t-il. 

Les premiers temps se passent en formation, directement sur le terrain, au fur et à mesure de l'avancée du chantier. Avec ses collègues, Gauthier participe aux essais sur les équipements. Il a aussi suivi une formation sur le terminal méthanier de Zeebrugge en Belgique. « En mars 2016, nous avons pu intégrer la salle de contrôle. Nous avions déjà une solide formation théorique. Notre formation pratique, en binôme avec le personnel de TS LNG, s'est donc très bien passée. Nous étions parfaitement prêts pour la mise en route commerciale du terminal le 1er janvier dernier », précise-t-il. Depuis, le jeune tableautiste a intégré une équipe qui se compose également de deux rondiers et d'un chef de quart et travaille en poste. « C'est vraiment un travail que j'aime beaucoup. Le système automatisé ressemble à ce que j'ai connu chez SRD. Par contre, au niveau du procédé, c'est complètement différent. Moi qui étais habitué à travailler avec un produit « très chaud », me voilà dans le « très froid », sourit-il. Tableautiste, cela signifie être à la conduite du terminal : vérifier le débit, la pression, le niveau, être constamment prêt à envoyer plus de gaz sur le réseau suivant la demande des clients… « Un poste à responsabilité qui demande de bien savoir gérer son stress et d'être très méticuleux mais ça me va bien. Il ne faut pas avoir peur non plus de la solitude. La nuit, par exemple, je suis souvent tout seul à mon poste », commente le jeune homme qui n'est pourtant pas du tout un solitaire : pacsé et père de famille, il pratique le football au club d'Armbouts-Cappel au poste d'ailier. « C'est une petite équipe. On est en première division district mais j'y suis bien. Entre les entraînements, deux fois par semaine et les matchs le dimanche, c'est une activité qui me prend pas mal de temps mais dont j'ai besoin pour décontracter et me vider la tête. Je suis très sportif. Je pratique aussi le tennis, d'ailleurs. Mais seulement pour le plaisir. Par manque de temps, j'ai arrêté les compétitions », termine-t-il.